CURSUSPRO vous guide dans le dédale des formations existantes
et vous aide gratuitement à trouver votre nouveau cursus professionnel.

Evoluer, changer de voie, aller de l'avant ? CURSUSPRO, allons-y !

Managers : 8 conseils pour financer (ou faire financer) votre formation

Managers : 8 conseils pour financer (ou faire financer) votre formation

CursusPro | 16/05/2017

En partenariat avec l' EDHEC

Le financement d’une formation est au cœur de la réflexion des futurs participants à un MBA ou toute autre formation executive de haut niveau : 8 choses à savoir pour que le financement ne soit pas un obstacle.

1- Anticipez

Entre 3 et 6 mois, c’est le temps minimum qu’il faut compter en moyenne pour choisir sa formation, monter son projet et valider les différentes sources de financement. En vous inscrivant très tôt à la formation sélectionnée, vous pouvez également bénéficier de dégressifs allant de 5 à 10 %.

L’EDHEC propose par exemple une remise « earlyBird » de -10 % sur les frais pédagogiques de son EMBA. 

2- Explorez en fonction de votre statut

Si les heures accumulées au titre du Compte Personnel de Formation peuvent être utilisées quelque soit votre statut (salarié - dirigeant - personne en transition professionnelle), certains financements ne s’appliquent qu’à une seule catégorie de participants.
Ainsi, si vous êtes salarié, vous pouvez bénéficier du plan de formation de votre entreprise ou d’un CIF. Si vous êtes indépendant, vous avez accès à des fonds de formation patronaux et pouvez prétendre à un crédit d’impôt. Si vous êtes en transition professionnelle (reconversion, recherche d’emploi), l’Aide Individuelle à la Formation vous est réservée.

3- Devenez boursier

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, celles-ci ne sont pas réservées à la formation initiale. Il n’y a d’ailleurs généralement pas d’âge pour bénéficier d’une bourse. Les conditions d’octroi des bourses figurent souvent sur les sites internet des écoles. 

L’EDHEC propose par exemple des bourses pour les candidats internationaux et pour les porteurs d’un projet entrepreneurial.

4- Persistez

Une réponse négative de votre financeur (OPCA ou FONGECIF) ne doit pas vous empêcher de refaire une demande quelques mois après. Selon la date à laquelle vous faîtes votre demande, il est possible que les fonds disponibles pour la période aient été épuisés. 
Si vous tentez un financement 100 % par l’entreprise, il vous faudra parfois être insistant. « En affaires, on n’obtient pas ce qu’on mérite, on obtient ce qu’on négocie », a dit Chester L. Karrass, un expert de la négociation, connu de nombreux étudiants en école de commerce.
Si le budget formation de votre employeur est épuisé, vous pouvez lui proposer de réaliser le projet de consulting (qui est intégré à la plupart des formations en management) pour le compte de l’entreprise. L’employeur finance alors une action que vous vous engagez seul ou avec vos condisciples à réaliser pendant la durée du cursus. C’est une stratégie gagnant-gagnant. De votre côté, vous accédez à la formation convoitée tandis que de son côté, votre employeur bénéficie d’un audit ou d’une étude de marché qui lui aurait couté beaucoup plus cher s’il avait fait appel à un cabinet extérieur.

5- Empruntez

Cette possibilité ne doit pas vous effrayer. Les taux négociés par les écoles avec les institutions bancaires sont quasiment proches de zéro. Sans préjuger de votre salaire futur, le fait de s’engager dans une démarche de formation continue en choisissant un programme de qualité, est dans la plupart des cas un véritable accélérateur de carrière. Les banques y sont sensibles. Certaines écoles proposent également des prêts à taux zéro. Se former, c'est construire son avenir… un investissement ultra-rentable dans la grande majorité des cas.

6- Faites-vous conseiller

Si les anglo-saxons disposent déjà de véritables sociétés de service destinées à aider les candidats à choisir leur formation et à les aider dans la recherche de financement, le système français est encore loin d’être aussi développé. Vous pouvez cependant rencontrer votre Conseiller en Evolution Professionnelle et bien entendu parler de vos difficultés de financement à l’école visée.
N’hésitez pas à contacter les anciens diplômés qui pourront également vous conseiller et vous rassurer.

7- Étalez vos paiements

Rien ne vous oblige à financer votre formation en intégralité au moment de l’inscription. La plupart des écoles peuvent vous proposer des étalements.

L’EDHEC propose par exemple un paiement échelonné. Vous payez au fur à mesure de vos possibilités. Sur une formation de 16 ou 18 mois, cela peut se révéler une aide appréciable. Vous avez déjà trouvé l’usage que vous alliez réserver à votre 13ème mois de salaire ou à vos futures primes !

8- Innovez

Si véritablement vous avez épuisé tous vos droits et que les banques rechignent à vous prêter : optez pour des stratégies de financement plus atypiques: love money, crowdfunding, tombola… Il y a de fortes chances que pendant votre formation, on vous parle innovation et disruption, c’est le moment de vous tester.

Pour aller plus loin :

Si vous souhaitez découvrir les programmes de formation continue d’une école renommée et étudier les modalités de financement qui vous concernent, venez rencontrer l’ EDHEC sur l’un de ses campus à Lille, Paris ou Nice ou participer à l’un de leurs événements.

CONTACTEZ L' EDHEC !

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire